Ius Migrandi vs Mos Maiorum – L’Europe au delà de l’Europe reste toute à construire

Mos Maiorum, c’est un nom singulier pour une action de police européenne qui ouvre la chasse à ceux qui « traversent illégalement les frontières ». Pourtant c’est le nom de l’opération qui, du 13 au 26 octobre, engagera sur les routes des migrants 18.000 policiers de tous les Pays membres de l’UE, sous la coordination du Ministère des Affaires intérieures italien avec le soutien de Frontex. Nom singulier, mais pas tant que ça.
Qu’est ce qu’est le Mos Maiorum ? On pourrait le traduire avec « les valeurs des ancêtres», c’est à dire l’éthique et la morale dont la civilisation romaine classique et patriarcale se servait pour légitimer les conquêtes et l’expansion de l’Empire romain, c’est-à-dire œuvrer à la « civilisation » du monde. Mos Maiorum renvoie ainsi à l’origine des coutumes et des traditions occidentales. Il prétend de mettre en garde, il vise à assurer le maintien de ce qui a fondé ce pouvoir et proclame au même temps la supériorité de ceux qui l’assument sur ceux et sur ce qui est au delà des frontières de l’Empire.

Bien sûr, Il ne s’agit pasde la première opération de ce type. Régulièrement l’Europe
utilise des dispositifs pour fouiller son territoire afin de gérer, contrôler, enquêter et arrêter les mouvements des personnes qui défient ses frontières.
En observant leurs éffets, ll n’y a pas de quoi être fiers. Au nom de la lutte au trafique d’êtres humains, un déploiement exceptionnel des services et des patrouilles de contrôle aux frontières produit systématiquement des résultats dramatiques accablantes. Tandis que les personnes fuient les zones de guerre, ou cherchent tout simplement à changer de vie et pour y aboutir se déplacent en exerçant leur liberté de mouvement, les polices d’Europe, avec des opérations comme Mos Maiorum, redessinent et poursuivent leurs stratégies.
On a assisté à la même chose avec l’opération précédente, Perkunas, qui a conduit les « sujets » sans papiers (en situation irrégulière) à présenter une demande de protection internationale exclusivement lorsqu’ils sont soumis à des contrôles. Un rapport arrive à conclure avec l’hypothèse d’un « abus » des garanties prévues par les procédures d’asile.
Par contre, personne dit que la demande d’asile, faute de visa, se présente normalement au moment de l’entrée sur le territoire et que de toute façon elle peut être soumise aux autorités à tout moment. Personne ne dit que ceux qui enfreignent les frontières, à l’occurrence des « clandestins », sont les mêmes femmes et les mêmes hommes qui naufragent et meurent en mer, ceux et celles qui quittent les centres d’accueils de la ville de Milan, ce sont les migrants qui arrivent dans les ports de l’Adriatique, les refoulés des commissions d’immigration ou ceux qui ont perdu leur travail, les mêmes qui sont exploités dans le travail agricoles, les mêmes qui sont injustement arrêtés aux frontières internes de l’UE.
Au même temps, les bateaux coulent, les poches des trafiquants se gonflent, et des millions de vies sont condamnées à rester dans l’ombre en absence des droits.

L’Europe qui inclut insatiablement et au même temps exclut sans pitié a besoin d’inventer son Mos Maiorum pour survivre

Si au jour d’hui on regarde bien cette Europe, absolument incapable de faire face à ce qui se passe tout juste au delà de ses frontières géographiques, on la voit enlisée dans ce gouffre de l’austérité dictée par la finance, dans les égoïsmes nationaux et ses obsédants mécanismes sécuritaires. Cette révision historique du Mos Maiorum en effet ne nous étonne pas beaucoup puisque elle ressemble au tentative de retrouver un chemin identitaire désormais sans issue. Mais comment désavouer les autorités européennes ? Ce qui se présente à nos yeux depuis longtemps c’est l’Europe des ambivalences, celle qui hésite à se reconnaître : à la fois cage et potentialité, espace des droits et de leur négation au même temps, capable de pleurer les morts et de pourchasser les vivants, de condamner l’ ltalie pour les refoulements et le manque d’accueil, les désinfections dans le CPSA de Lampedusa, et de promouvoir Frontex ensuite. En plus, d’imposer le règlement Dublin, les CIE, la violence à ses frontières. L’Europe qui inclut insatiablement et au même temps exclut sans pitié a besoin d’inventer son Mos Maiorum pour survivre.

Nous ignorons qui es l’auteur farfelu qui s’amuse à dépoussiérer ses études classiques pour baptiser les différentes campagnes politiques italiennes et européennes sur l’immigration ( bien évidemment, les droites néo-fascistes européennes aiment la « virtus romana » opposée aux « races » inferieures)

Ce qu’on sait avec certitude c’est que les larmes versées pour l’anniversaire du 3 octobre se sont vite asséchées. Les mains qui ont jeté les fleurs à la mer pour commémorer les morts de Lampedusa, se sont vite armées contre ceux qui n’ont pas été engloutis par la même mer. Si les 368 victimes du 3 octobre restent un émouvant souvenir, autres 4000 personnes ont encore perdu leur vie dans la Méditerranée.

les larmes versées pour l’anniversaire du 3 octobre se sont vite asséchées

Pour ceux qui survivent et pour ceux qui fuient les « nouvelles et les vieilles guerres » aux portes de l’Europe (guerres « civiles » omniprésentes et propagées) il y a maintenant Mos Maiorum. Ses cibles sont les milliers de familles, femmes, hommes, enfants et jeunes qui touchent et passionnent le public de « Io sto con la sposa ». Des Syriens, Irakiens, Palestiniens, en fuite de la barbarie. qui nous rappellent à l’instant les responsabilités des gouvernements qui se retranchent derrière leurs frontières, ou des Somaliens, Erythréens, femmes et hommes vivant sous des dictatures sanguinaires, héritages des dominations coloniales.

C’est contre ceux-ci, contre ceux qui n’ont pas péri en route, que cette Europe va ressusciter ses Mores Maiorum, cette opération policière. Et alors, si c’est du latin, on rappelle à celui ou celle qui suggère les noms des opérations policières européennes qu’à Mos Maiorum on opposera le «Ius gentium», ce droit qui n’est octroyé par personne mais qui est inscrit dans la raison de l’être humain (naturalis ratio) et qui est observé par tous les peuples : le droit auquel toutes les hommes se soumettent. D’autre part, le Ius migrandi, invoqué initialement pour justifier la stratégie coloniale, reconnu ensuite comme droit de chacun à quitter son propre pays est affirmé par (et pas seulement) l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Si le « droit à la fuite » reste un droit auquel ne correspond pas un droit d’accueil, notre tache c’est d’en faire quelque chose de réel, qu’il puisse signifier « Liberté » : de rester sur place, de circuler, d’envisager un futur (comme il est écrit dans la charte de Lampedusa). Ce #iusmigrandi, du 13 au 26 octobre, pendant l’opération Mos Maiorum, sera au cœur d’une pratique collective, avec l’objectif partagé d’une campagne qui traversera ensuite les frontières européennes.
Des milliers de personnes, structures organisées, collectifs, associations depuis quelques jours lancent un « tam tam » qui traverse le Vieux Continent . D’autres personnes seront prêtes les jours suivants pour protéger toute personne menacée par cette opération policière qui voudrait les arrêter, les contrôler, les ficher et les « étudier », en leur offrant du soutien, de l’assistance, des informations, du support, en refusant d’obéir à ce que Mos Maiorum voudrait affirmer.
Numéros d’ urgence (comme avec Watch the Med) pour passer les frontières, distributions massive de tracts (dans centaines de villes), une puissante campagne « on line » et dans la rue animée par ceux qui jour après jour se chargent de l’accueil, des guichets d’information et du soutien, des luttes et des projets, des initiatives culturelles, de la formation, des mobilisations et des actions. L’autre Europe qui se forme, du Nord au Sud, de l’ouest à l’est, est déjà là.

Il n’y aura peut-être pas de feux du projecteur ou et de reportages télé à témoigner. La célébration de Lampedusa, les polémiques qui l’ont précédée, traversée et suivie, sont tout simplement un douloureux souvenir.
Nous, avec d’autres, on a une l’Europe, celle qui est à construire.

Alessandra Sciurba, Nicola Grigion
Traduction: Marina Nebbiolo et Filippo Furri

Partager vos contacts

La brochure

italiano | francais | english | العربية

Watch The Med AlarmPhone pour le Boatpeople
+ 334 86 51 71 61

hashtag commune #IusMigrandi



! travel warning !!
An EU-wide police operation with the name „mos maiorum“ is taking place
from 13th to 26th of October. During two weeks 18.000 police forces will
chase people without papers. They want to find out about our migration
routes and arrest as many of us as possible.

Please warn all people without papers! Encreased controls are expected
in trains, train stations, on airports, on highways and on
inner-european borders.

Against fortress Europe!
No one is illegal!


Attention – Avertissement de voyage !!
Du 13 au 26 Octobre se effectuera une opération policière sous le nom
/”mos maiorum”/ dans tous les pays de l’Europe. Pendant ces deux
semaines environ 18.000 policiers iront, en coopération avec FRONTEX, à
la chasse des gens sans papiers. Ils veulent découvrir nos routes
migratoires et arrêter le maximum de gens possible.

S’il vous plaît, prévenez toute personne sans papiers. Aux gares, aux
aéroports, sur les autoroutes et aux frontières intra-européennes il
faut s’attendre à des contrôles beaucoup plus fréquents.

Contre la forteresse Europe!
Aucune personne n’est illégale!


تنبيه
٣١ سيتم تنفيذ عملية أمنية شديدة تحمل إسم ” / ٣١ و لغاية ٦٢ / اعتباراً من ٣١ MOS MAIORUM ” في كافة
أنحاء أوروبا
خلال هذين الأسبوعين ٣٠١١١ رجل أمن و حرس حدود سيكونوا على أهبة الإستعداد لإلقاء القبض على أي شخص لا
يحمل أوراق رسمية . الهدف معرفة الطرق المستخدمة في عمليات التنقل إلى و داخل أوروبا وإلقاء القبض على أكبر عدد
ممكن من الأشخاص ، خصوصاً في القطارات و محطات القطار العامة ، المطارات و الطرق السريعة و حدود أوروبا
الداخلية التي ستشهد تدقيقاً أشد
معاً ضد السياج الأمني في أوروبا
لا أحد غير شرعي
يرجى التنبيه و النشر


عملیات گسترده پلیس با نام “موس مایوروم” از ۱۳ تا ۲۶ اکتبر در راه است. در طول این دو هفته ۱۸۰۰۰ نیروی پلیس در تعقیب پناهجویان بدون مدرک شناسایی خواهند بود آنها قصد پیدا کردن مسیرهای در تردد ما پناهجویان و دستگیری گسترده ما را دارند
لطفا به تمام پناهجویان و افراد بدون مدرک شناسایی هشدار دهید! کنترل فزاینده در قطارها، ایستگاه های قطار، فرودگاه ها، بزرگراه ها و در داخل حوزه اتحادیه اروپا انتظار میرود

!علیه دژ اروپا
!هیچکس غیر قانونی نیست

______________________________________

De pe 13 octombrie până pe 26 octombrie poliţia va efectua controale
mari în Europa. Scopul acestor intervenţii este de a depista persoane
care locuiesc ilegal in Europa, fără a deţine actele necesare.
Atenţie mare pe tren, în staţii, aeroporturi, autostrăzi şi la frontiere
în această perioadă. Nu uita să răspândeşti această informaţie la toţi
cunoscuţii tăi!


!!Utazási figyelmeztetés !!
Október 13. és 26.-a között egy európai uniós-szintű rendőri akcióra
kerül sor, melynek a neve “Mos maiorum”. A két hét alatt 18 000 rendőr
fog olyan embereket üldözőbe venni, akik nem rendelkeznek papírokkal.
Fel akarják tárni a migrációs útvonalainkat és le akarnak tartóztatni
minél több embert közülünk.

Kérjük, hogy figyelmeztessék a papírokkal nem rendelkező embereket!
Fokozott ellenőrzések várhatóak a vonatokon ,a vasútállomásokon, a
repülőtereken, az autópályákon és a belső európai határokon.

Le az Európai Erőddel!
Egyik ember sem illegális!


!Kujdes Qarkullimi/Udhëtimi !

Një operacion policor mbar Europian I quajtur “ mos maiorum” do të
kryehet prej datave 13 deri në 26 tetor. Përgjatë këtyre dy javëve rreth
18.000 forca policore do te jenë në ndjekje të personave pa dokumenta ne
BE. Ata duan te mësojnë rrugët tona të lëvizjes migrimit dhe të
arrestojnë sa më shumë prej nesh.

!Ju lutem lajmëroni të gjithë ata pa dokumenta! Kontrolle të
vazhdueshme priten të kryhen në trena, stacione trenash, aeroporte, në
autostrada dhe në kufijtë e brendshëm te Bashkimit Europian.

Kundër kështjellës Europe!
Askush nuk Eshte Ilegal!


!!DİKKAT – SEYAHAT UYARISI!!

13 -26 Ekim tarihleri arasında, tüm Avrupa Birliği’nde, polis tarafından
“mos maiorum” adlı bir operasyon gerçekleştirilecektir. Bu iki hafta
boyunca 18 bin polis, FRONTEX ile yakın işbirliği içinde oturum izni
olmayan yabancıları avlamakla görevlendirilmiştir. Amaçları, göç
yollarımızı ortaya çıkarıp aramızdan olabildiğince fazla kişiyi
tutuklamaktır.

Lütfen evrakları olmayan herkesi uyarın! Özellikle trenlerde,
istasyonlarda, havalimanlarında, otobanlarda ve Avrupa içindeki gümrük
kapılarında yoğun kontroller beklenmektedir.
AVRUPA KALESİ’NE KARŞI ELELE!
HİÇ BİR İNSAN KANUN DIŞI DEĞİLDİR!


!! Achtung – Reisewarnung !!

Vom 13.10.-26.10. findet in der gesamten EU eine Polizeioperation unter dem Namen “mos maiorum” statt. In diesen zwei Wochen werden etwa 18.000 Polizisten in enger Zusammenarbeit mit FRONTEX auf Jagd nach Menschen ohne Aufenthaltsstatus gehen. Sie wollen unsere Migrationswege herausfinden und möglichst viele von uns festnehmen.

Warnt bitte alle Menschen ohne Papiere! Vor allem in Zügen, auf
Bahnhöfen, an Flughäfen, auf Autobahnen und an innereuropäischen Grenzen sind vermehrt Kontrollen zu erwarten.

Gegen die Festung Europa!
Kein Mensch ist illegal!


Внимание!!!

Предупреждение путешественникам!!!

С 13.10.2014 по 26.10.2014 на всей территории ЕС пройдёт полицейская операция под названием «Mos maiorum“( Порядок — основа благополучия). В течении двух недель, 18 тысяч полицейских в тесном сотрудничестве с ФРОНТЕКС будут задерживать людей без документов, чтобы определить нелегальные пути миграции в Европу. Особый контроль ожидается на вокзалах, в поездах, в аэропортах, на автомагистралях и в приграничных областях.

Дорогие путешественники, будте готовы к проверке документов.

Мы против стены в Европу!

Никто не является незаконным!


¡Alerta para los migrantes!
Una amplia operación policial europeo con el nombre de “mos maiorum”
tendrá lugar del 13 al 26 de octubre.
Durante dos semanas 18.000 policias se encargarán de perseguir
personas sin documentos migratorios.
Esta operación tiene como objeto de conocer nuestras rutas migratorias y
arrestar el mayor número de nosotros posibles.

̣¡Favor de avisar a todas las personas sin papeles!
Se espera un incremento de control en trenes, estaciones de tren,
aeropuertos, carreteras y en las fronteras dentro de Europa.

¡Contra la fortaleza europea!
¡Nadie es ilegal!


DIGNIIN.

Hawlgal boolis oo aad uxoog badan oo lamagac baxay “mos maiorum”
ayaa wuxuu ka bilaabmayaa wadanka jarmalka gudihiisa tariikhdu markay
tahay 13 ilaa 26 octobar mudada labada usbuuc ah ee uu socdo hawl
galkani waxa ka qayb qaadanaya 18000 oo askari iyada oo laraadinayo
dadka sifaha bilaa sharciga ah wadanka jooga hadaba dadka bilaa sharciga
ah fadlan uga dig in ay ka foojignaadan meelaha tareenada train
stationada iyo meelaha dadku ay isugu yimadan sida oo kale xuduuduhuna
mudadan labada todobaad ah ad ayay udhib badan yihiin mahadsanidiin


Uwaga na kontrole! Straż Graniczna oraz Policja poszukują obcokrajowców nieposiadających dokumentów! W dniach 16 – 23.10.2014 należy się spodziewać wzmożonych kontroli na dworcach, lotniskach oraz autostradach.
!! Uwaga – Ostrzeżenie dla podróżnych !!
W dniach od 13-26.10.2014 r. na terenie całej UE przeprowadzona zostanie operacja policyjna pod nazwą /”mos maiorum”/. W tych dwóch tygodniach około 18000 funcjonariuszy policji polować będzie, w ścisłej współpracy z agenturą FRONTEX-u, na osoby nieposiadające uregulowanego statusu pobytowego. Ich zadaniem jest wybadać nasze szlaki migracyjne i zatrzymać możliwie jak najwięcej osób.
Ostrzeżcie, proszę, wszystkie osoby nieposiadające dokumentów! Zwróćcie szczególną uwagę w pociągach, na lotniskach, autostradach i w pobliżu wewnątrz-unijnych granic, gdzie należy się spodziewać wzmożonych kontroli
Przeciwko fortecy Europa!
Żaden człowiek nie jest nielegalny!


Lưu ý về kiểm tra!
Bộ đội biên phòng và cảnh sát đang tìm kiếm người nước ngoài không có giấy tờ! Ngày 16 ­ 2014/10/23 chúng ta nên mong đợi kiểm tra chặt chẽ hơn tại các nhà ga, sân bay và đường cao tốc.
!! Lưu ý ­ cảnh báo đối với du khách !!
Từ 13 đến 26.10.2014 trên toàn bộ lãnh thổ EU, cảnh sát sẽ tiến hành chiến dịch mang tên „mos maiorum”(Pháp luật tập quán). Trong hai tuần đó, khoảng 1800 cảnh sát sẽ phối hợp chặt chẽ với cơ quan FRONTEX để săn lùng những người không có quy định cư trú. Nhiệm vụ của họ là tìm kiếm các tuyến đường di cư và bắt giữ càng nhiều người càng tốt.
Xin các bạn cảnh báo tất cả mọi người không có giấy tờ ! Đặc biệt chú ý đến các đoàn xe lửa, sân bay, đường cao tốc và những vùng gần biên giới nội địa EU, nơi mà kiểm soát sẽ tăng lên.
Chống pháo đài châu Âu!
Không có con người nào là bất hợp pháp!